La Guerre Civile espagnole 1936-1939

Card image cap
Au début de la Guerre Civile espagnole, le Gouvernement d'Euskadi demeura loyal envers la République

Au début de la Guerre Civile espagnole, le Gouvernement d'Euskadi demeura loyal envers la République, et certaines fabriques d'armes, telles que STAR, Bonifacio Echeverria, ASTRA, Unceta et Compania et LLAMA, Gabilondo et Cia, en plus d'autres entreprises plus petites de revolvers pistolets type Eibar et pistolets mitrailleurs comme les MM31 de Beistegui Hermanos, poursuivirent leur production dans leurs lieux d'origine, en s'adaptant aux besoins de guerre du Gouvernement de la République. Ces dernières, avec les modèles mitrailleurs de la société ASTRA, étaient très appréciées par les combattants de l'Armée d'Euskadi.

D'autres, comme la fabrique Esperanza et Cia de Marquina (Biscaye) furent transférées dans des lieux jugés plus sûrs, dans ce cas à la localité de Derio en Biscaye.

Nous ne pouvons pas oublier l'arrivée de notables quantités d'armement provenant de Russie, France, Mexique, Tchécoslovaquie, Pologne, etc., de tout type, depuis des excédents militaires de la grande guerre et des restes provenant de guerres qui eurent lieu à cette époque comme la guerre du Chaco (1932-1935) entre le Paraguay et la Bolivie, jusqu'à un armement considéré comme le plus moderne du moment.

La chute de Bilbao, en juin 1937, laissa l'industrie armurière basque entre les mains des Nationaux.

Le personnel technique qui put être évacué fut utilisé par le Gouvernement de la République dans les fabriques d'armement qui s'organisèrent dans la province de Valencia. À Alberique, il fut fabriqué une copie de la mitraillette allemande Schmeisser MP28-II calibre : 9 m.m. Long, populairement connue comme Naranjero ; à Alginet était fabriquée la copie républicaine du pistolet Astra 1921 Mod. 400 connu comme Modèle R.E., République espagnole ; et, à Bunol, des mitrailleuses type Maxim étaient fabriquées et d'autres étaient également adaptées à des véhicules blindés, comme les Maxim Tokarev.

Des travailleurs basques participèrent activement dans toutes ces fabriques, certains étaient très estimés en raison des connaissances acquises à l'École d'Armurerie.

Le 7 août 1936, le Gouvernement régional de Catalogne crée la *Commission des Industries de Guerre, dans un plan conçu par Josep Tarradellas pour adapter l'industrie catalane à la production de matériel militaire. En janvier 1938 sont créés les ateliers du Parc Mobil du gouvernement régional où était fabriqué le pistolet automatique Isard en calibre 9 mm. Long, et à Tarrasa, était produite une copie de l'Astra 1921 Mod. 400 marquée comme F. Ascaso. Dans la dénommée Fabrique n° 15 d'Olot, à Gérone, était fabriquée la mitraillette Labora*, en calibre 9 mm Long.

L'Armée nationale, outre l'aide militaire proposée par l'Allemagne d'Hitler et l'Italie de Mussolini, tant aérienne que terrestre, recevant de grandes quantités de matériels de guerre et des troupes, disposa dès le début de la Fabrique d'Armes d'Oviedo qui, sous le siège continu des forces loyales à la République, fut partiellement transférée de 1936 à 1938 à La Corogne, où une nouvelle fabrique fut installée. Lorsque Oviedo tomba entre les mains Nationales, les deux usines travaillèrent conjointement.