Vélomoteurs made in Eibar

Card image cap
Du 21 février au 31 mars

Dans les années 1950, les principales entreprises de fabrication de vélos à Eibar se mirent à fabriquer des cyclomoteurs, élargissant ainsi leur présence sur le marché. Le premier vélo à moteur fabriqué à Eibar fut le Motobic, en 1946. Dans la même ligne, Echasa installa en 1950 un moteur Iresa à deux vitesses sur la bicyclette Stark. Ces deux exemplaires seraient suivis de la Mobylette, un brevet français acheté par GAC en 1952. En 1952 également, les entreprises Alfa, ABC et Valenciaga Hermanos, constituèrent une société pour fabriquer des scooters sous la marque italienne Innocenti, créant la marque Lambretta Locomociones, et commencèrent la fabrication sous ce nom en 1954. D’autres entreprises se mirent aussi à fabriquer des cyclomoteurs. À partir de 1957, Orbea commercialisa d’abord le VéloSolex français puis fabriqua son propre modèle et Ayra Durex fabriqua le Master Ciclo en 1954. La fabrication de cyclomoteurs par des firmes d’Eibar se poursuivit dans les décennies suivantes, multipliant les modèles jusque dans les années 1990.

L’exposition Vélomoteurs made in Eibar présente quelques-uns de ces engins fabriqués par ces entreprises entre les années 1960 et 1990. Des pièces aussi curieuses que la Mosquito de Beistegui Hermanos, le VéloSolex d’Orbea, divers modèles de Mobylettes GAC et des scooters Lambretta de petite cylindrée, accompagnés de matériel graphique et publicitaire de l’époque.

Pour cette exposition, le musée a bénéficié de la collaboration de membres du Club Lambretta, Agustin Lazarobaster, Manolo Murillo, Gaizka Iriondo et Jose del Rey de Ciclos CDR, entre autres.